Annapurna Base Camp (ABC) – conseils pour préparer son trek

.

Le trek du camp de base des Annapurna est considéré comme l’un des treks classiques du Népal, et accessible à tous (ABC : AnyBody Can !). Durant la marche d’approche de quelques jours à travers les « collines » (des montagnes à 3000m tous de même !), on passe par de magnifiques points de vue sur le massif des Annapurnas. Puis l'on arrive au plus près des montagnes enneigées par une marche de deux ou trois jours dans une vallée profondément encaissée, pour déboucher sur le sanctuaire des Annapurnas, entouré de sommets à plus de 6000m.

J‘ai réalisé ce trek en octobre 2019 – début de la haute saison (moins de places dans les lodges et tarifs des chambres plus élevé)

Voici quelques conseils pour bien le préparer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec ou sans assistance ?

 

 

Le guide

Le trek de l’ABC et la plupart de ses variantes sont bien balisées et assez aisées à suivre. Si vous restez sur les itinéraires classiques, même si vous n’avez pas l’habitude de la montagne, il y aura toujours un panneau, des touristes ou des locaux pour vous indiquer le chemin à prendre. Donc le guide ne vous sera pas d’une grande utilité pour l’orientation.

En revanche, il pourra vous donner quantité d’informations sur la faune, la flore locale, les habitants, les coutumes,  etc… Et en haute saison il vous permettra également de réserver les lodges à l’avance. Est-ce nécessaire ? Selon moi, c’est un confort, mais ce n’est pas indispensable. Si l’on veut être sûr d’avoir une place à la prochaine étape, on peut très bien demander au lodge om l’on réside le soir d’appeler pour le lendemain, ou appeler nous-mêmes.

Les compétences des guides peuvent être très variables. Il y a plusieurs formations de guides au Népal. Pour les plus courtes, il est possible d’obtenir une licence en un mois.

Donc en résumé si vous optez pour un guide, assurez-vous qu’il sache vous parler de l’environnement et de son pays, ce sera sa principale plus-value.

 

Les porteurs 

En lavant ses affaires le soir pour le lendemain matin (en octobre, ça avait le temps de sécher), en prenant des vêtements adéquats pour la montagne (vêtements chauds, bonnet, gants, coupe-vent, etc…) et un duvet, on peut assez facilement s’en sortir avec un sac de moins de 10kg. A vous de voir si vous vous sentez capable de porter ce poids pendant une dizaine de jours.

 

Et en autonomie complète ?

C’est-à-dire, sans porteur, sans guide, et sans passer par les lodges (en dormant en tente et en faisant sa propre cuisine). Oui, bien sûr, c’est possible, mais quel intérêt ? Les lodges sont implantés au maximum toutes les 2h de marche, on peut s’y ravitailler en eau et en nourriture, y dormir, rencontrer d’autres personnes… Pourquoi s’en priver ? Si vous connaissez assez la montagne pour partir en autonomie, dans ce cas pourquoi ne pas choisir un itinéraire plus sauvage ?

 

La durée

 

C’est la seconde question à se poser si vous avez fait le choix de partir sans guide. L’ABC est un trek flexible, que l’on peut faire en 6 jours en faisant un aller-retour au plus rapide, ou jusqu’en 12 jours (voire plus) en prenant des variantes (ou en couplant avec d’autres treks). A vous de décider le temps que vous voulez y passer.

 

L’itinéraire et les variantes

 

Plusieurs options sont possibles, en fonction de la durée choisie et du rythme de marche. Voici une liste non exhaustive des options envisageables.

 

Itinéraire direct au départ de Naya Pul (5-6 jours)

De Naya Pul, jeep ou bus jusqu’à Ghandruk puis marche : Chomrong, ABC puis retour en finissant à Motkyu, près de New Bridge (possibilité de prendre une jeep ou un bus pour le retour).

 

Itinéraire direct au départ de Phedi (7-8 jours)

Marche de Phedi, en passant par Landruk, Chomrong, ABC puis en finissant à Motkyu, près de New Bridge (possibilité de prendre une jeep ou un bus pour le retour).

 

Variante par Poon Hill  (8-10 jours)

Départ de Naya Pul, Ulleri, Ghorepani, Poon Hill, Tadapani et retour sur l’itinéraire principal Chomrong, ABC et retour. Possible de faire un crochet à Ghandruk après Tadapani. Retour par Motkyu, Ghandruk ou Naya Pul.

 

Variante par Poon Hill sens inverse (10-12 jours)

L’itinéraire précédent peut se faire en sens inverse, au départ de Phedi. Dans ce cas cela donne : Phedi, Landruk, Chomrong, ABC, retour puis Ghandruk ou Tadapani, Ghorepani, Poon Hill, Ulleri et Naya Pul. L’avantage de ce tracé, c’est que l’on va directement à l’objectif (l’ABC) et l’on peut ensuite adapter  la longueur du trek à la fin selon les envies.

 

Autres variantes

  • Couper à travers les villages pour éviter la piste Ghandruk – Birethanti : c’est possible, cela rajoute environ 1h30 mais le chemin n’est pas balisé et il n’y a pas de lodges ni de tea shops. Il faut demander son chemin et être autonome en nourriture et eau.

  • De Birethanti, passer par Dangsing et le Dangsing Mohoriya trek pour rejoindre Ghorepani : c’est aussi possible, mais beaucoup plus long, et comme l’itinéraire précédent, il n’y a ni lodge ni tea shops sur le trajet. Il faut être autonome. Un balisage de l’itinéraire est en cours.

  • Passer par le Muldai view point : on peut imaginer dormir à Deurali et rejoindre Tadapani en passant par le Muldai, Isharu et Meshar. La journée est longue, la grimpette plutôt sévère, l’altitude élevée, mais la vue là-haut est à couper le souffle. C’est le point de vue le plus proche de ce versant des Annapurnas. L’itinéraire est bien balisé.

Mon itinéraire

Retrouvez les détails techniques jour par jour de mon itinéraire en bas de la page.

Entrez votre texte ici

Entrez votre texte ici

Entrez votre texte ici

Entrez votre texte ici

Entrez votre texte ici

Entrez votre texte ici

gallery/img_0014-min
gallery/img_0014-min

Entrez votre texte ici

gallery/img_9192-min
gallery/img_9254-min
gallery/em583112_web